Bio

Mouly Nadiejda

Nadiejda MOULY est née en Russie et a vécu à Saint-Petersbourg jusqu’en 2003. En 1987, elle termine ses études à la faculté d’arts graphiques de l’institut national pédagogique de Saint-Petersbourg. La même année, elle organise sa première exposition personnelle dans le jardin d’été de cette même célèbre ville.

En 1989, elle expose ses œuvres dans de nombreux pays : en Russie, Finlande, Pologne, Ukraine. Elle réalise de nouveau une exposition personnelle en 1996, au musée Dostoïevski de Saint-Petersbourg.

1989 Membre du groupement des artistes indépendants ‘SOVART’
2013 Professeur d’arts plastiques
2015 Sociétaire des artistes Normands
2015 Sociétaire des artistes français (PARIS)
2017 Membre de la fondation TAYLOR (PARIS)

Distinctions principales

Médaille d’argent au Grand Palais (Paris)
Médaille de Bronze au Grand Palais (Paris)
Plaquette d’or au Salon de Val de Cher
Prix de la communauté Salon de Tinchebray
Prix du Salon Salon des artistes Normands

 

Je ressens une envie subite et alors mes pinceaux se mettent en marche

MOULY NADIEJDA
. .

Elle arrive en France en 2003 et renoue avec la peinture dès 2006. S’enchaînent alors de très nombreuses expositions régionales et nationales où elle obtient tout autant de prix.

De nature réservée, Nadiejda n’est cependant pas retranchée dans sa timidité, bien au contraire. Sa peinture lui permet d’exprimer le bouillonnement de sentiments qui l’anime.

Sa palette chromatique suis ses états d’âme :

Les tons parfois clairs, pastel, laissent transparaître la douceur, la fraîcheur, la délicatesse d’un bouquet ou la face ingénue de son modèle vivant.

Mais, le plus souvent, c’est dans une explosion de couleurs vives, qu’elle se réalise. Dans ce cas plus encore, il lui faut des toiles de grand format.

Elle livre un véritable combat avec elles, pour libérer les forces, le tumulte qui l’habitent. En résultent des œuvres profondes, des regards expressifs, des tissus chamarrés, des drapés voluptueux, des brassées de fleurs flamboyantes, des fruits gonflés de jus…

Tout respire la vie, avec ce que cela suppose de joie, de plaisir…mais aussi d’interrogations.

La qualité du dessin n’est rien sans la philosophie qui se doit de l’accompagner

Galerie de Normandie
. .